mercredi 21 mars 2012

J'aime pas le lundi

Bien qu'Habana me le réclame à grands cris (ou presque ;) ), pas de photos de ma magnifaïque manucure à pois de la semaine dernière, j'ai pas pensé à demander au Normand de me ramener mon câble pour transférer les photos de mon téléphone au PC...

 J'ai pas pensé non plus à lui demander de me ramener une paire de chaussures, ce qui aurait été bien sympatique pour mes pieds. En effet, quand on a déménagé au début du mois, j'ai pensé à garder avec moi toutes mes fringues (ou presque), par contre, je n'ai pris que deux paires de chaussures : des bottines à talons définitivement trop hauts pour être portées pendant une journée de boulot ordianire (je vous ai déjà dit que le lycée était placé à flanc de colline, et que je me cogne au moins 2 aller retour par jour entre mon bureau (tout en bas) et l'administration (tout en haut) ?), et deuxième paire, des bottes fourées. Concrètement, c'est comme si je n'avais qu'une seule paire, vous imaginez ne porter qu'une seule paire de chaussures pendant un mois, tous les jours pendant 12 heures d'affilée... Ben du coup, j'ai été obligée (oui oui OBLIGEE) d'acheter une nouvelle paire de chaussures de toute urgence.
Ainsi se réalise un fantasme chaussural : des baskets montantes fluo !
Voilà, donc aujourd'hui, je suis au boulot en jean-baskets fluos-sweat à capuche + vernis rose... Je crois que la perspective de me casser bientôt me fait pousser des ailes niveau présentation, et promis, aujourd'hui, je ne ferais pas la gueule si un pion me demande pourquoi je traine dans les couloirs au lieu d'être en cours (véridique !)

Pour continuer dans les trucs que j'ai oublié de demander au Normand, on notera aussi ma boite à thés. Pendant que ma petite dizaine de sachets de thé "Palais des thés" se meurt d'ennui en Bretonnie près d'un non buveur de thé, moi je dois me contenter du thé-vert dégueu qui traine en salle de pause ici...

Pour ma défense, j'étais pas en l'état de tous mes moyens ce week end : le petit virus que je sentais couver depuis quelques jours a décidé d'éclore vendredi soir, pour mon plus grand plaisir (ou pas), d'ailleurs, telle que vous ne me voyez pas à l'instant, j'ai la voix de Jeanne Moreau, le nez en cou-fleur et les yeux larmoyants, j'éternue et je remplis des mouchoirs à tour de bras.

EDIT du mercredi : Ah bah, j'étais tellement en forme lundi que j'ai pas fini mon billet et je l'ai pas publié non plus du coup, quelle quiche !


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 15 mars 2012

J'aime/J'aime pas #1

Pas très original comme présentation, mais je suis pas inspirée pour pondre un long texte structuré, ça sera donc du j'aime/j'aime pas en vrac

J'aime le printemps qui arrive, les journées qui rallongent, la fenêtre de mon bureau ouverte et les oiseaux qui gazouillent...

J'aime pas trop, par contre, mes allergies polliniques qui reviennent : atchoum, nez qui coule et z'yeux qui piquent, sexy attitude !

J'aime ce week end qui approche, que je vais passer avec le Normand, glandouillage et grasse mat' à l'hôtel, j'ai hâte.

J'aime que le temps passe finalement vite : restau, bar ou même week end avec des collègues sympa, ça fait passer le temps de façon très agréable.

En même temps, j'aime pas que le temps passe si vite, parce que j'ai peur de ne pas boucler tout ce que je veux avant de partir. Je pensais être beaucoup plus efficace dans mon boulot et me concentrer sur mes deux gros dossiers à finir, mais en fait, je fait 36 trucs, je perds ma concentration et j'avance à rien ! J'ai jamais passé autant de temps au bureau, cette semaine, je n'ai fait que des journées d'au moins 12 heures, heureusement que c'est la fin.

J'aime recevoir des mots gentils et positifs de la part d'un supérieur hiérarchique que je ne vois malheureusement pas beaucoup. Contrairement à mon Chef, il m'a confirmé que j'étais tombé sur un boulot dur, dans un contexte très particulier et pas favorable, et qu'il trouvait que j'avais fait du bon boulot. Et il a ajouté que ma décision de partir n'entachait ce que j'ai pu faire ici depuis 1 an et demi.

J'aime pas, mais c'est pas nouveau, l'humeur changeante du Chef : entre ignorance,  grosse colère et calme, je ne sais toujours pas et je ne saurais jamais sur quel pied danser avec lui, et ça me rend dingue !

J'aime savoir que dans un peu plus de 2 semaines, je serai en Bretagne, près de la famille, de plein d'amis, dans un nouveau chez-nous.

J'aime pas ne pas savoir exactement où je vais dans les quelques mois à venir. Moi la grande stressée, toujours plein de questions, je vais être dans le flou pendant quelques longues semaines. A priori, je serai fixée début juin, ça me parait tellement loin ! Qu'est-ce que je vais faire en attendant ?!

J'aime la nouvelle idée de coiffure que j'ai trouvé en traînant de blog en blog : une tresse africaine sur la tête, et ma frange en phase de repousse ne me fait plus ressembler au cousin Machin !

J'aime changer de vernis à ongles tous les jours, par contre, j'ai pas encore osé me pointer au bureau avec une manucure à petit pois... Le rose bubble gum me vaut déjà assez de regards étonnés de la part de mes collègues (masculins pour la plupart...)

Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée, et à bientôt !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 6 mars 2012

Ce soir, ça ne rame pas

Du coup, ça y'est, le relooking express est fini... Z'en pensez quoi ? Pas trop rose ? Lisible la police ? (dites ouiii, je la trouve trop joliiiie !)

Bon sinon, petit coup de mou ce soir. Aujourd'hui, j'ai passé beaucoup de temps à parler avec des collègues, mon remplaçant, et du coup, j'ai pas avancé autant que je l'aurais voulu sur le boulot... Mais une fois dans ma chambre après 18h00, j'ai plus aucune envie de bosser !

J'ai toujours cette impression bizarre que le 3 avril est encore loooin, j'ai vraiment hâte de m'installer dans notre nouveau chez nous, et en même temps, en journée, le temps file à une vitesse folle, et mon petit planning de bouclage de dossiers que je m'étais fixé est déjà tout chamboulé. Va falloir se sortir les doigts du... D'autant que le Chef ne va pas me faire de cadeau sur ce dernier mois, j'ai déjà l'impression d'être un peu mise de côté, il doute de mon sérieux, bref, le Chef quoi... Au moins il ne me manquera pas !

Bon, sur ce, je vais remonter dans ma chambre, me refaire des épisodes de Scrubs, série que je vais finir par connaître par cœur, mais dont je ne me lasse toujours pas.

Bisous !
Rendez-vous sur Hellocoton !
Bon, ben Habana avec son joli blog tout neuf, elle me rend trop jalouse, et maintenant, le mien, je le trouve tout moche ! Pisque c'est comme ça, je vais le relooker moi aussi !
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 3 mars 2012

En Mars, ça repart !

Voilà, je commence avec un bon jeu de mots tout pourri et absolument pas innovant, mais tant pis.

Une nouvelle vie qui se profile, un nouveau blog qui s'ouvre.

Les premières étapes de ce changements viennent de passer :

Mardi soir, on a récupéré le fourgon de 14m3 pour le déménagement. J'étais en stress, "est-ce que tout va rentrer ?", le Normand m'a assuré que oui, j'ai décidé de lui faire confiance (mais j'ai stressé quand même ^^).

Mercredi, le Normand a fignolé les cartons puis rempli le fourgon avec l'aide du voisin, pendant que moi, j'étais au bureau, incapable de me concentrer sur mon boulot. J'ai réussi à rentrer assez tôt pour quand même servir à quelque chose dans le déménagement. Le fourgon était laaaargement assez grand. Il "me l'avait bien dit !" (gna gna gna). On a fêté le départ avec les voisins autour de saucisses avec de l'aligot (j'te défonce ton frigo, bravo à qui trouvera la référence ^^), et puis dodo ! Ou plutôt tentative, en fait on a pas trop dormi, un peu stressés sans doute, et surtout, dans la maison vide, tous les bruits résonnaient, et on entendait des sons auxquels on était pas habitués...

Jeudi, réveil 4h00 (oui oui), le temps de charger le matelas, la couette et les oreillers (à peu près tout ce qui restait dans la maison), de faire gober un calmant à Fanta-la-fauve et zou ! à 5h00, on était partis, le Normand aux commandes du 14m3 de la mort, et moi au volant de la schtroumpf-mobile. On a retrouvé devant notre nouveau chez-nous le papa et le frère du Normand, qui nous ont donné un super coup de main pour décharger et commencer le remontage des meubles. Petit coup de stress quand même dans tout ça : chat perdu ! Après une heure de recherche, d'abord dans la maison, puis partout autour, la panique montait, je la voyais déjà toute déboussolée, perdue sur la route, limite déjà écrasée, d'autant qu'en la cherchant, j'ai trouvé un chat mort dans le fossé, charmant... Et puis tout à coup, le Normand sort de la maison en courant et en criant "c'est bon". C'te patate s'était endormie comme une quiche sous le matelas qui n'attendait que d'être posé sur le lit... Comme ça, je suis bien passée pour une nou-nouille gâteuse auprès de la nouvelle voisine ^^

Vendredi, petit déjeuner au milieu des cartons et des meubles pas montés, j'ai un peu la boule au ventre. Aujourd'hui, je dois redescendre toute seule en Aveyron, au volant du tank... Je stresse de devoir conduire seule ce gros machin, et surtout, j'ai bien les boules de redescendre pour passer un mois toute seule, à dormir au dessus de mon bureau et pour bosser encore un mois... Finalement, le trajet s'est très bien passé, le tank se conduisant plutôt bien. C'a été un peu la course en rentrant. Arrivée à 17h30 à Hyper U pour rendre le fourgon, j'en suis ressortie au bout d'une heure, je suis tombée en plein coup de bourre. Puis il a fallu que je repasse à la presque-plus-maison pour récupérer mes affaires de squattage de chambre d'internat,  le proprio m'a appelé, mon papa a appelé, j'étais naze, le coup de cafard pointait le bout de son nez... Heureusement, une bonne nouvelle apportée pour un copain énitien par mail : le compte rendu de la réunion qui décide qui-qui-fait-quoi à la rentrée m'informe que j'ai reçu un avis favorable pour mes demandes de postes de prof à la rentrée. En clair, ça veut dire que si un de ces postes est effectivement vacant à la rentrée en septembre, j'y aurais le droit ! Rien de sûr encore cela dit, mais sur mes 11 demandes, y'a quand même au moins un qui devrait être dispo, hein hein hein ? Du coup, je sais pas trop quoi espérer, mes 2 premiers choix sont des matières dans lesquelles je me sens plutôt à l'aise, mais à 1h30 de route de la maison, les autres sont plus près... On verra bien ! Ce que je retiens, c'est que c'est un signe plutôt encourageant !

Aujourd'hui, je me suis bien installée dans mon nouveau chez-moi provisoire, et surtout, j'ai passé la matinée à nettoyer-ranger à fond la maison pour faire l'état des lieux avec le proprio. J'ai rendu les clés, résilier l'abonnement EDF et récupéré la caution, ce n'est définitivement plus chez nous !

Voilà pour la première page de ce nouveau départ !
Rendez-vous sur Hellocoton !